L'édito du mois

Edito du N°882 – Avril

Une solidarité sans faille

Dès le début de cette crise sanitaire sans précédent, les industriels de la filière mécanique, bataillons invisibles de l’économie, ont marqué leur solidarité avec ceux qui sont « au front ». Des entreprises qui, en première ligne, produisent des dispositifs de santé et du matériel médical, elles répondent aujourd’hui à la demande exponentielle de sondes à usage unique pour aspirer les sécrétions bronchiques, d’accessoires de perfusion utilisés pour le branchement des patients, de pousse-seringues utiles notamment au test de diagnostic Covid-19, de filtres respiratoires, de masques faciaux, d’aspirateurs de mucosités, d’ustensiles d’incubation, de dispositifs pour ventilation à pression positive continue d’aide respiratoire, etc. Il y a aussi des sociétés qui fournissent les outils nécessaires à la production de ces matériels médicaux, comme cette entreprise qui a produit des roulements à billes destinés à un respirateur en cours de développement en moins de 24 heures, ou cette autre qui a fourni des outils rotatifs en carbure de tungstène pour ses clients producteurs de produits d’hygiène. Dans cette chaîne de production, l’UITS a dressé une liste, parmi ses membres, des entreprises de traitement de surfaces et de traitement thermique prêtes à prendre des ordres de production. Le défi est de taille. « Notre pays fait face à une crise sanitaire sans précédent et se prépare à une crise économique de grande ampleur que nous devons relever tous ensemble, en nous mobilisant, en maintenant notre appareil productif aussi fonctionnel que possible, dans le respect des règles de protection et de sécurité des salariés », annonce Henri Morel, président de la FIM. La solidarité se joue également entre entreprises : le soutien aux très petits fournisseurs en payant les factures d’avance, la mise en place d’une bourse d’entraide industrielle en ligne pour permettre la continuité de l’activité, ou la création de groupes en ligne pour partager les bonnes pratiques… À plus long terme, pour envisager d’éventuelles récurrences liées au Covid-19 ou virus apparentés, un appel à projets PSPC - ouvert jusqu’au 30 septembre, opéré par Bpifrance et financé par le Programme d’investissement d’avenir - a pour vocation de sélectionner des Projets de R&D structurants pour la compétitivité (PSPC). Des retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits, services et technologies sont attendues. Selon les prévisions d’Oxford Economics, un important rebond de la production industrielle devrait avoir lieu en 2021. La capacité d’innovation et d’agilité des industriels sera au rendez-vous !

UNE STRATEGIE DE RELANCE DE GRANDE AMPLEUR.

P.-S.

Voahirana Rakotoson, rédactrice en chef