L'édito du mois

Edito du N°876 – Septembre

Célébrer l’industrie

L’équipe de la rédaction vous souhaite une belle rentrée après un congé d’été bien mérité. Près de 55 % des Français considèrent qu’il est «  vital  » de prendre des congés. D’ailleurs, les derniers chiffres indiquent une hausse du nombre de Français qui partent en vacances, 66 % en 2018, le taux le plus haut depuis 17 ans. La mer étant la première destination. Mais que faut-il retenir de cet été ? La tournée des 18 plages du French Fab Tour, de Nice à Dunkerque. Le pari est réussi ; les messages postés sur les réseaux sociaux l’attestent  : «  On n’a jamais vu ça ! des nouvelles technologies en démo, des concerts avec des artistes qu’on connaît, c’est super  ». Ou encore  : «  Je viens de Belgique pour ce French Fab Tour au Touquet  »… Bref, une tournée des plages pour célébrer l’industrie française. Mais à quoi ressemblera le travail dans l’industrie de demain ? L’ouvrage de la Fabrique de l’industrie qui vient de paraître, Organisation et compétences dans l’usine du futur, analyse une quinzaine d’entreprises révélatrices de tendances (PME, ETI, grandes entreprises) dont quatre entreprises labellisées «  vitrines du futur  » par l’AIF. Préface de Bruno Grandjean, président de l’Alliance Industrie du Futur (AIF)  : «  …Forts de ces observations, les auteurs avancent la proposition d’un “design du travail”, c’est-à-dire d’une conception des activités de production qui prendrait en compte les attentes et les besoins de l’opérateur en activité et dont celui-ci serait acteur. Je m’associe pleinement à cette proposition et souhaite qu’elle obtienne rapidement une audience étendue, car elle esquisse de toute évidence le principal défi organisationnel que nos entreprises ont devant elles et représente une réponse au problème d’attractivité des métiers de l’industrie  ». Aujourd’hui, la transformation culturelle et la difficulté de recrutement sont très présentes à l’esprit des dirigeants, même lorsque la technologie n’est pas leur priorité. Cependant, les impératifs de compétitivité et d’agilité obligent les dirigeants à courir deux lièvres à la fois  : investir dans le développement des personnes et de la technologie. Dans le cadre de cet ouvrage, le témoignage de l’entreprise CFT Industrie, cintrage et assemblage de fils, tubes et tôles composée de 12 personnes est éclairant  : «  L’arrivée du robot, à la fin de 2014, a eu pour effet de diviser le temps de soudure par trois ou par quatre selon les produits, avec une qualité constante. Ceci nous a permis de gagner de nouveaux clients et de diversifier nos secteurs d’activité, ce qui s’est traduit par une augmentation de 43 % de notre chiffre d’affaires en quatre ans  ». Les technologies du futur au service de l’organisation et des hommes et des femmes qui la composent – pas l’inverse.

« Défis : courir deux lièvres à la fois »

P.-S.

Voahirana Rakotoson, rédactrice en chef